Sélectionner une page

Jérôme Fabre, un Chef passionné

Jérôme Fabre est le Chef de cuisine à la Brasserie La Villa depuis bientôt un an. En effet, il nous a rejoint en Mars 2019.

Lorsque vous venez à La Villa pour déguster les plats savoureux qu’il élabore pour vous, vous n’avez pas l’occasion de rencontrer notre Chef.

C’est pourquoi nous l’avons interviewer, afin de vous dévoiler un peu sa personnalité…

un-chef-passionne

Mais quel est son rôle ?

Si Jérôme supervise une équipe de Chefs de partie et de commis de cuisine, il est aussi responsable de l’élaboration des menus. En effet, il conçoit minutieusement toutes ses recettes. Le tataki de thon ? C’est lui. Le tigre qui pleure ? C’est lui aussi.  Le Burger Holala ? C’est encore lui. Comme vous pouvez le constater, notre Chef de cuisine est particulièrement créatif et vous régale toute l’année.

chef-passionne

D’où lui vient cette passion de la cuisine ?

Depuis tout petit, Jérôme Fabre est un fan incontesté de la cuisine traditionnelle. Cette passion lui est venue en observant ses parents et ses grands parent cuisiner.
Il a alors décidé de faire de cette passion son métier et il a intégré l’école «  à compléter ».

Aujourd’hui, pour notre plus grand bonheur et le vôtre, Jérôme est devenu Chef.

Quel est l’événement le plus marquant de sa carrière ?

C’est incontestablement sa participation aux Jeux Olympiques d’été de 1992 à Barcelone. Jérôme Fabre a eu le privilège de cuisiner pour l’ensemble des athlètes de l’événement.

jerome-fabre-chef-passionne

Il a travaillé pendant 15 jours dans le restaurant unique du Village Olympique Espagnol. C’était particulièrement intense puisque les repas pouvaient être servi à n’importe quelle heure. En effet, le restaurant est ouvert 24 heures sur 24.

jerome-fabre

Qu’aime-t-il le plus dans son métier ?

Exercer un métier qui est aussi une passion est un privilège en soi.
Et Jérôme apprécie particulièrement certains aspects de son métier.

Pour exemple :

L’esprit d’équipe, le fait de travailler tous ensemble pour le même objectif : satisfaire le client en réalisant des plats de qualité avec des produits locaux.

La transmission des connaissances, qu’il a acquises tout au long de son parcours de chef cuisinier

Quelques conseils à ceux qui se destinent à ce beau métier futur

L’essentiel est de savoir travailler en équipe. Il faut apprendre à communiquer avec les autres et à motiver les troupes. Il faut aussi être à l’écoute et avoir une bonne réactivité par rapport à de potentiels imprévus. Dans ces cas-là, il faut trouver une solution rapidement. Une bonne adaptabilité est également requise.

Il faut savoir que le métier de Chef est difficile. Les horaires de travail sont conséquents et le rythme de travail soutenu. Quand tout le monde fait la fête, le Chef lui, travaille. Le métier comporte aussi de la pression. Avoir une bonne gestion du stress est indispensable pour assurer une ambiance de travail agréable. Enfin, il faut être vraiment passionné par la cuisine. Car si on exerce ce métier par défaut, on ne va pas tenir le rythme.

La passion, c’est la clé.

un-chef-passionne

Et une fois sorti des cuisines, que fait Jérôme ?

Et oui, passionné est vraiment un adjectif qui défini notre Chef parfaitement. Car Jérôme a une deuxième passion tout aussi intense : le rugby. Et plus précisément le rugby à 13. Depuis combien de temps pratique-il ce sport ?
Jérôme pratique le rugby depuis l’âge de 6 ans. Autrement dit cela fait bientôt 30 ans que Jérôme pratique ce sport anglais. Il a déjà porté la tunique de l’équipe de France dans 3 catégories différentes : Cadet, Junior et Espoir. Vous ne ne l’auriez pas deviné, n’est-ce pas ? Et cette passion ne s’est pas arrêtée à la pratique puisqu’il a également été l’entraineur de plusieurs équipes comme Le Racing Club Lescure-Arthès XIII d’Albi ou Realmont XIIIEt rappelez-vous, Jérôme aime transmettre ses connaissances. Vous en déduisez quoi ?
Effectivement, ses 2 enfants font aussi du rugby !

La cuisine et le rugby : 2 passions pas si différentes

Finalement, le rugby et la cuisine ont beaucoup de similitudes. En effet, ces deux passions nécessitent les mêmes qualités relationnelles : l’esprit d’équipe, la cohésion, le partage et le sang-froid bien entendu. Ce qui signifie que l’on peut appliquer en cuisine ce que l’on a appris au rugby. Et vice versa.

La saviez-vous ? Votre Brasserie La Villa supporte activement le RCB « Rugby Club Baulois ». Il est actuellement en tête de sa poule pour le championnat de France de 3e division fédérale.

Arthur Caplet

Digitale native, je suis un véritable passionné du numérique et plus particulièrement du Webmarketing. Développement de site, community management, référencement et analyse d'audience sont mon quotidien.